© Inconnu
Plongez dans le passé de ...La cité des évêques

La naissance de la ville.

Elle débute, selon la tradition, au IIIe siècle.
À cette époque les habitants du futur Gévaudan sont les Gabales.
Les barbares Alamans envahissent le pays et capturent Privat, évêque des Gabales.
Chrocus, chef des Alamans lui demande d’ordonner aux Gabales de se rendre.
Ce dernier, refuse et sera martyrisé près des grottes du Mont Mimat.
Devenu un saint renommé, le pèlerinage important sur son tombeau va engendrer le développement d’une cité : Mende

Au Moyen Age, …

… la situation géographique de Mende, carrefour entre le Languedoc et l’Auvergne, favorise l’activité commerciale et artisanale de la ville, elle devient une cité prospère et puissante.
Au Xe siècle, au plus tard, l’Évêché a son siège à Mende.

En 1161, Aldebert III du Tournel rend hommage au roi de France Louis VII au nom du diocèse du Gévaudan.
Ravi de ce ralliement, le roi accorde alors aux évêques  le rang de comte du Gévaudan et donc le pouvoir temporel sur toute la province.
Face à l’opposition des barons locaux et pour symboliser son nouveau statut l’évêque fait édifier des remparts dont la forme est encore celle du boulevard ceinturant le centre historique.

… Mende devient donc une principauté ecclésiastique.

Les heures sombres … Les guerres de religions.

La cité mendoise va connaître des heures difficiles car si la réforme protestante convertit une partie de Gévaudan, Mende reste fidèle à la foi catholique.
Sa devise vient de là : « les ténèbres ne m’ont pas envahi »  ainsi que « le soleil rayonnant » qui orne son blason.
En 1579, le capitaine huguenot Mathieu Merle s’empare de la ville, décime le clergé, et en 1581 détruit la cathédrale et sa prestigieuse cloche  « François » surnommée « La non-pareille » .
Si la cathédrale est reconstruite à l’identique, il n’en sera pas de même pour la « non-pareille » remplacer par un timbre bien plus modeste que vous pouvez découvrir lors de visites guidées.

 

Mende devient chef-lieu de la Lozère à la Révolution.
En 1721, la peste, venue de Marseille, franchit les portes de la ville pour y mener sa funeste destinée …
Cette terrible épidémie est une des causes de la destruction des remparts en 1768, « pour que l’air circule mieux » .

La révolution française ne change rien au statut de Mende qui, de capitale de la province du Gévaudan devient préfecture du département de la Lozère.

Le XIXe est un siècle contradictoire dans l’histoire de notre cité.

C’est le siècle du progrès : Mende est le premier chef-lieu de département après Paris, à obtenir l’éclairage électrique public en 1888
Mais le XIXe est aussi le siècle pendant lequel la ville amorce sa lente descente vers l’oubli.
L’industrie textile décline, pour disparaître totalement au XXe siècle.
Le succès des grandes foires de Mende s’étiole aussi avec le développement du chemin de fer et d’autres axes routiers.

De nos jours …

La ville reste principalement le centre administratif du département de la Lozère.
Cependant, cette petite ville surprend souvent les visiteurs.
Sans que l’on s’y attende, elle est rentrée dans le XXIème siècle en gardant sa sérénité ; elle offre toutes les infrastructures des cités modernes en laissant, à ceux qui le désirent, la facilité de les utiliser.
Son cadre de vie préservé attire une population chaque année un peu plus nombreuse.
Cette dynamique est portée par l’installation de centres de formations, dont une antenne universitaire, d’entreprises numériques et d’industries soucieuse de l’environnement.

Nous vous invitons à découvrir pourquoi les hommes ont choisi ce site depuis des millénaires pour y inscrire leur histoire.

Visiter Mende

Visite en autonomie

Vous êtes de passage à Mende et souhaitez découvrir la ville à votre rythme et sans guides, vous pouvez vous procurer la brochure « Circuit du Patrimoine de Mende » auprès de l’Office de Tourisme.
Cette brochure vous conduira sur un petit circuit de 28 étapes dans le centre-ville et vous indiquera ce qu’il faut découvrir dans sa cathédrale. Télécharger la brochure Patrimoine de Mende.

Attention ! Certains lieux ne sont accessibles au public que lors des visites guidées (ancienne pharmacie, salle des mariages de l’hôtel de ville, clocher de la cathédrale, ancienne synagogue, et autres petites surprises…).

Avec un guide en été
Rien de tel qu’un guide conférencier pour faire découvrir le Patrimoine de Mende sous un angle culturel et sympathique.
L’Office de Tourisme organise des visites guidées du centre historique durant tout l’été.
Ces visites peuvent-être thématiques ou classiques.

Avec un guide hors-saison
Vous pouvez réserver une visite guidée en contactant l’Office de Tourisme de Mende.
Et plus ont s’y prend tôt et plus on a de chance d’avoir un guide disponible.

 

Personnes à mobilité réduite

La Cathédrale dispose de 3 entrées :

Les portes Ouest et Nord (respectivement place Urbain V et rue de la Rovère) ne sont pas des plus pratiques car elles ont des escaliers.

En revanche la porte Sud, située place Chaptal) est accessible aux personnes en fauteuil.
La paroisse est située face à cette entrée dans le cas où il serait nécessaire d’ouvrir la porte en grand et de décaler ainsi le bas de porte.

Les visites de la Cathédrale, quelles soient guidées ou libres (avec la brochure explicative de l’Office de Tourisme) sont donc tout à fait accessibles aux personnes à mobilité réduite.

 

 

Les Audio-guides

L’Office de Tourisme de Mende dispose d’audio-guides pour permettre aux malvoyants et non-voyants de faire une visite guidée du centre-historique et de la Cathédrale.
Les audio-guides sont à disposition gratuitement à l’Office de Tourisme de Mende.

 

 

 

La brochure de découverte du Patrimoine de Mende avec le plan de visite en PDF est à télécharger en cliquant ici.

Vous pouvez vous procurer cette brochure gratuitement à l’Office de Tourisme de Mende, place du Foirail

Si vous souhaitez pousser plus avant dans la connaissance de l’histoire de Mende, vous pouvez assister aux nombreuses visites guidées que proposent l’Office de Tourisme de Mende.

Nous vous conseillons aussi de consulter les ouvrages suivants :

Page en cours de création, merci de votre compréhension.