© Ville de Mende - 0927 Productions
Retirez-vous dans ...

Un havre de paix

La Margeride

De toutes les zones géographiques de Lozère,
la Margeride est certainement la moins connue.
Pour autant, ces vastes étendues vallonnées
composées de prairies et de forêts,
ont gardés leurs côtés sauvages
et sont très appréciés des amateurs de Nature.

Margeride 1©v.monteilhetMargeride 1©v.monteilhetMargeride 1©v.monteilhet

Terres de secrets

La Margeride est une région naturelle au centre du Massif Central.

Elle est située entre le Velay au Nord et l’Aubrac à l’Ouest, 2 régions auxquelles La Margeride s’apparente fortement et les Causses et les Cévennes au Sud, dont elle se distingue nettement.

Une faune et une flore préservées

La Margeride est un haut-plateau granitique de 1200 à 1500 m d’altitude.
Faiblement peuplée (14 habitants/km²), il est à cheval sur les trois départements du Cantal, de la Haute-Loire et de la Lozère.

Son relief est très érodé, couvert de landes, de pins et de pacages,
parfois encore de forêts de hêtres et de bouleaux
où l’on voit fréquemment affleurer la roche-mère granitique.

La nature est là, partout !
Et l’homme n’y est encore qu’un invité.

section-banner-bottom

Pays de randonnée

Le pays s’est voué historiquement à l’agriculture d’élevage.
Le climat y est rude et les hivers longs, enneigés et ventés.
Ces grandes étendues boisées sont idéales pour la pratique de la randonnée, pédestre, équestre ou à VTT.

Ce territoire accueille d’ailleurs sur son sol, 2 grands sentiers de randonnée (GR)
– Le chemin de Saint-Jacques de Compostelle (Depuis le Puy-en-Velay)
– Le sentier de Stevenson (du Monastier Sur Gazeille à Saint-Jean du Gard).

section-banner-top

A voir & à faire

En Margeride

Les passionnés de nature et de tranquillité sauront percevoir dans ces grands espaces, où la présence humaine se fait discrète, toute la beauté sauvage qui subsiste encore dans peu de territoire de l’arrière- pays hexagonal.

Invitations à découvrir

d'autres territoires