© Semi-Marathon Marvejols-Mende

Zoom sur ...

la légende

La course Marvejols‑Mende

Connaissez-vous « La Légende » … ?

En Lozère, ancienne province du Gévaudan, les légendes sont encore bien présentes.

Portrait FranckPortrait Franck
Par Franck

Les Zoom Sur sont des articles issue de notre ancien blog racontant les pérégrinations d'Oncle Fernand,
un lozérien curieux et très attaché à son terroir.

L'heure est venue de donner l'identité de nos vrais rédacteurs.

Pour autant, cette légende là est bien vivante !

Elle se produit tous les ans et il ne tient qu’à vous de vous y frotter.
Il s’agit, bien évidemment, de la fameuse course « Marvejols/Mende« .
Ce semi-marathon mythique surnommé rapidement « La course de Légende« .

 

… Elle le porte bien ce surnom de « Course de Légende »
Car Légendaire … elle l’est à plus d’un titre :

Ils sont peu nombreux à se souvenir du combat que livraient, à la fin des années 60, ces petits groupes de passionnés pour faire de la course sur route une discipline à part entière.

La Fédération d’Athlétisme de l’époque, bloc de granit inébranlable, semblait opaque à cette nouvelle façon de pratiquer la course à pied qui se développait et cherchait à se faire une petite place parmi ses grandes sœurs « sur pistes » ou en « Cross country ».
Il en allait de même concernant la place des femmes dans le sport en général et dans les courses sur route en particulier.

Ce fut donc en bravant beaucoup d’interdits que Jean-Claude Moulin, les frères Boudet et  Begnatborde (et certainement d’autres que j’oublie et qui, je l’espère, ne m’en tiendront pas rigueur) organisèrent en juillet 1973, le 1er semi-marathon Marvejols/Mende.

Une course sur route ouverte aux féminines (ce qui n’était le cas d’aucune autre épreuve longue distance à l’époque. Car jusqu’en 1980, les féminines n’avaient pas le droit de courir sur une distance de plus de 5 km maximum !!) et ouverte aux non-licenciés.

Il en fallut du courage, car au sein de la fédération d’Athlétisme, on était loin de partager cet engouement naissant pour un type de course qui marquait un changement fondamental dans la vision de ce sport.

De 1973 à 1979, le Marvejols/Mende devint un symbole. Jean-Claude Moulin fut même suspendu un an par la Fédération d’Athlétisme.

Mais grâce à la participation de coureurs de renom (hommes et femmes, français et étrangers) et d’anonymes de plus en plus nombreux, le Ministère de la Jeunesse et des Sports mettra fin en 1979 à ce « flou » et permettra une réelle prise en compte des courses sur route.

Aujourd’hui, le « Marvejols/Mende » fait toujours partie des grandes courses. Ce semi fait toujours parler de lui et nombreux sont ceux qui y reviennent une fois qu’ils y ont goutés.

Légendaire !! … La course l’est aussi par son tracé …

Portrait FranckPortrait FranckPortrait Franck

« Difficile », « délicat », « beau », « énoooorme », les adjectifs ne manquent pas pour surnommer cette course,

Néanmoins, il faut l’avoir par’couru au moins une fois pour en parler !

Franck : "Le Chrono d'accord, mais la fête d'abord !"

OSEZ COURIR LA LÉGENDE !!

Le site web du Marvejols-Mende