Voir les photos (4)

EGLISE NOTRE-DAME DE LA ROUVIERE

Edifice religieux à Pelouse

  • L'église Notre-Dame de la Rouvière est mentionnée comme prieuré dépendant du chapitre de la cathédrale de Mende en 1123. Remarquable exemple d'architecture romane en Gévaudan, ce modeste sanctuaire est le seul dans les environs de Mende, avec l'église de Lanuéjols, à nous être parvenu presque intact. Il est classé au titre des Monuments Historiques depuis 1973.

    Entourée de son cimetière, c'est une église à nef unique de quatre travées voûtées en berceau terminée par une abside à cinq pans...
    L'église Notre-Dame de la Rouvière est mentionnée comme prieuré dépendant du chapitre de la cathédrale de Mende en 1123. Remarquable exemple d'architecture romane en Gévaudan, ce modeste sanctuaire est le seul dans les environs de Mende, avec l'église de Lanuéjols, à nous être parvenu presque intact. Il est classé au titre des Monuments Historiques depuis 1973.

    Entourée de son cimetière, c'est une église à nef unique de quatre travées voûtées en berceau terminée par une abside à cinq pans voûtée en cul-de-four. Celle-ci présente à l'intérieur et à l'extérieur un décor d'arcatures retombant sur des colonnes engagées aux chapiteaux historiés. Au sud, le portail s'ouvre dans un avant-corps saillant faisant office de contrefort. Le clocher-mur à deux baies est placé sur le pignon ouest et date dans doute du XVIe siècle. L'édifice est construit en calcaire et son toit est couvert en lauzes de schiste.

    Le chevet est décoré par des chapiteaux dont les deux côtés sud sont historiés. Dans un style assez naïf, des animaux fabuleux, symboles du mal, s'apprêtent à dévorer des personnages et à les entraîner vers l'enfer.

    Ce qui fait l'intérêt important de cette église, ce sont les peintures murales qui ont été découvertes lors des travaux de restauration en 1974. Ces peintures ont été réalisées à trois moments différents, un premier ensemble à l'époque gothique (XIIIe-XVe siècle), le deuxième de la fin du XVIIe ou du début du XVIIIe et enfin, le dernier de la fin du XVIIIe siècle.
    La majeure partie de ce décor est composée de motifs géométriques et végétaux mais dans la quatrième travée un grand panneau figurant le Christ en Majesté a été sauvegardé et restauré.
    Cet ensemble a été réalisé à la fin du XIVe ou au XVe siècle et représente le Christ entouré du symbole des quatre évangélistes: l'aigle de Jean, l'ange de Matthieu, le lion de Marc et le taureau de Luc. À noter, une petite figure agenouillée dans l'angle inférieur gauche qui est, comme l'indique son nom inscrit à côté, Jehanne Valentin la donatrice de cette oeuvre.

    L'église est généralement fermée mais le Pays d'art et d'histoire Mende et Lot en Gévaudan vous en propose des visites guidées suivant programmation ou sur réservation.
    cliquez pour découvrir le circuit des églises romanes du Pays d'art et d'histoire
Prestations
  • Services

    • Visites individuelles libres
      • Permanente
    • Visites groupes libres
      • Permanente
  • Tarifs
  • Adulte
Ouvertures

Périodes d'ouverture

  • Toute l'année
    * L'église est rarement ouverte. Mais vous pourrez observer sa structure exterieure.