LAVOIR DE LA CALQUIERE

Bâtiment civil à Mende

  • "L'appellation de la "calquière" vient de ce que les tanneurs et les blanchiers y utilisaient autrefois la chaux pour préparer les cuirs et les étoffes de laine. La première mention du lavoir date de 1701. Le lavoir butte contre l'emplacement de l'ancien rempart en-dessous duquel s'écoulaient les eaux.
    Un escalier à l'air libre conduit à la première salle voûtée dont le bassin est alimenté par sept tuyaux. De ce premier bassin, une conduite débouche dans le lavoir principal. Cette salle est...
    "L'appellation de la "calquière" vient de ce que les tanneurs et les blanchiers y utilisaient autrefois la chaux pour préparer les cuirs et les étoffes de laine. La première mention du lavoir date de 1701. Le lavoir butte contre l'emplacement de l'ancien rempart en-dessous duquel s'écoulaient les eaux.
    Un escalier à l'air libre conduit à la première salle voûtée dont le bassin est alimenté par sept tuyaux. De ce premier bassin, une conduite débouche dans le lavoir principal. Cette salle est formée de deux travées voûtées d'arêtes, la plus proche de l'entrée étant plus basse que la seconde. Un bassin étroit occupe la partie médiane de la salle. Au bout de ce bassin, un canal de fuite passe sous l'ancien rempart. Parallèlement au bassin, le long des deux murs principaux, courent deux bancs de pierre".
    Informations issues de la base de données Mérimée, des Monuments Historiques.
Prestations
  • Services

    • Animaux acceptés
  • Tarifs
  • Adulte
Ouvertures

Périodes d'ouverture

  • Toute l'année