EGLISE COLLÉGIALE ST HIPPOLYTE DU MALZIEU

Edifice religieux à Le Malzieu-Ville

  Voir les photos (4)
  • L'église collégiale St Hippolyte actuelle est la troisième église du Malzieu. La première église, de style roman fut détruite en 1573 lors des Guerres de Religions. Elle fut rebâtie en 1582, dans le style gothique. Devenue trop petite, l'Abbé Clavel la remplaça par une nouvelle, de style néo-roman, plus grande en 1882. Elle accueille une collection d'objets liturgiques et la Vierge d'Apcher.

    L’église Saint-Hippolyte actuelle est la troisième église paroissiale érigée au Malzieu.

    La première fut, probablement, bâtie par des moines bénédictins de l'abbaye de Saint-Gilles au cours du XIIe siècle. Une bulle du pape Innocent III, du 12 novembre 1208 confirme à l’abbaye de Saint-Gilles du Gard ses droits sur l’église du Malzieu. Les moines érigèrent concomitamment deux églises, la seconde sur la butte de Verdezun proche du Malzieu étant dédiée à Saint Laurent. Ces deux églises de style roman devaient être assez semblables. Les ruines de Saint Laurent peuvent aider à se figurer la première église Saint-Hippolyte.

    La deuxième église Saint Hippolyte fut érigée en remplacement de l’église romane détruite en 1573 par les troupes de Mathieu Merle au cours des guerres de religion. Elle sera reconstruite en 1582 dans le style gothique de l’époque. La communauté de prêtres du Malzieu (14 prêtres) était responsable des 35 paroisses environnantes.

    Au cours du dernier quart du XIXe siècle l’église devenant trop petite et le cimetière devant être déplacé hors les murs conduisirent à l’érection d’une nouvelle église. Sur des plans de l’architecte départemental Germer-Durand la reconstruction débute en 1881. Elle sera menée en deux étapes : la première s’achève en 1884 par l’édification du corps de l’église, la seconde s’étendra sur l’année 1886 qui verra l’élévation du clocher.

    De style néo-roman l’église Saint-Hippolyte est construite sur un plan en croix latine selon un axe sud-nord, le clocher hors murs accolé à la face sud forme un porche fermé. À l’exception de la sacristie ouest toutes les voutes sont d’arête et les arcs plein-cintre. Les dimensions intérieures sont de 36 m de long sur 29 m, les voutes centrales s’élèvent à 11 m.

    Dans le bras sud du transept est présenté, dans une vitrine, une Vierge à l’enfant du XIIIe siècle, la Vierge d’Apcher. La Vierge d’Apcher fût le premier élément mobilier découvert sur le site d’Apcher. Ce n’est pourtant pas une campagne de fouille qui la révélera, mais c’est en débarrassant l’arrière de la chapelle en août 1960 que l’abbé Poudevigne, alors curé de Prunières, la découvrira aux milieux de quelques vieux meubles. Elle a certainement été réalisée dans la seconde moitié du XIIIème siècle. Il s’agit d’une Vierge en Majesté, en bois, qui se caractérise par la pauvreté du métal qui l’a recouvre (62,5 % d’étain, 35% de plomb, 2,5% d’impuretés diverses). On compte aujourd’hui seulement quatre ou cinq statues de ce type. Celle d’Apcher est la dernière découverte. Elle est protégée au titre des Monuments Historiques.

    Autre particularité, le clocher compte quatre cloches dont une datée de 1611.

    Afin de découvrir de plus près le Malzieu ville n'hésitez pas à profiter du circuit le Malzieu en boucle (16 Km, 4 heures) ou encore de la visite guidée toute l'année sur simple demande auprès de l'Office de tourisme ou via le parcours historique composé de 28 arrêts.
  • Langues parlées
    • Français
  • Tarifs
  • Adulte
  • Enfant
Ouvertures
  • Toute l'année
  • Du 1 juillet 2020
    au 31 août 2020
  • Ouvert
  • Jeudi
    15:00 - 18:00
  • Visite du trésor sacré de l'église - gratuite.