Voir les photos (3)

DONJON DE CHANAC

Bâtiment civil à Chanac
  • De la fortification médiévale au prestigieux palais épiscopal du XVIIe siècle, le château de Chanac a connu de multiples remaniements. De ce château construit entre 1172 et 1213 pour le roi d'Aragon ou plus probablement par l'évêque de Mende, propriétaire des lieux à partir de 1213, il ne reste plus aujourd'hui que le donjon qui domine encore la vallée, fort de sa position stratégique.
    Composé de trois niveaux voûtés en berceau plein-cintre, dont un disparu, desservis par des escaliers...
    De la fortification médiévale au prestigieux palais épiscopal du XVIIe siècle, le château de Chanac a connu de multiples remaniements. De ce château construit entre 1172 et 1213 pour le roi d'Aragon ou plus probablement par l'évêque de Mende, propriétaire des lieux à partir de 1213, il ne reste plus aujourd'hui que le donjon qui domine encore la vallée, fort de sa position stratégique.
    Composé de trois niveaux voûtés en berceau plein-cintre, dont un disparu, desservis par des escaliers étroits construits à l'intérieur des murs, il porte à l'extérieur les traces des nombreux bâtiments jadis accolés. L'accès médiéval se faisait par la porte ouvrant au 1er étage côté sud.

    Une première enceinte, dont on devine encore le tracé, est isolée au nord des terres basses de la vallée. Une douve sèche sur les autres cotés, creusée à même le roc, isole complètement le château qui ne correspond avec le village que par un pont-levis au dus-est. Une enceinte plus large engobe le village et son église qui s'étend à l'est. C'est là que les premiers seigneurs de la famille d'Aragon puis de Toulouse édifient aussi une tour.

    Pris et repris par les troupes Protestantes et Catholiques durant les guerres de Religions, le château a beaucoup souffert. Mais à partir de 1686, Mgr de Piencourt lance des grands travaux de modernisation de l'ensemble, a point que le château est surnommé: "Petit Versailles". C'est tout l'ensemble qui est repris, de la terrasse à l’adduction d'eau, en passant par la décoration intérieur, l'agrandissement des écuries, la création d'une glacière (pour conserver la glace toute l'année) dans le donjon....
    Malheureusement, le château est le théâtre d'affrontement lors de la Révolution et est à l'état de ruine lors de sa vente en 1804.

    Le site accueille aujourd'hui des spectacles et animations, le donjon peut être visité avec l'Office de tourisme de Chanac, notamment aux Journées du Patrimoine.
  • Tarifs
  • Adulte
Ouvertures
Périodes d'ouverture
  • Toute l'année