Terre de rencontres

Portrait de passionné

Benoît COURANT, Guide accompagnateur en montagne

©b.courant 11©b.courant 11
Rencontrez Benoît

Date et lieu de naissance :
Né le 07/10/1961 à Épernay dans la Marne, pays du champagne, au milieu du vignoble (une partie de sa famille est productrice de ce fameux breuvage ...)

Pourquoi vous êtes-vous dirigé vers le métier de guide accompagnateur ?
Parce que depuis mon enfance, j’ai toujours aimé la marche à travers les sorties scouts, les balades puis les grandes randonnées en France.
Certaines lectures dont Chemin Faisant de Jacques Lacarrière ont nourri régulièrement cette passion.
J’ai eu plusieurs métiers dans ma vie antérieure, toujours avec le contact d’un public.
Quand je suis arrivé en Lozère en 1993, je me suis occupé d’un office de tourisme dans une célèbre station thermale avant de me lancer dans la formation d’accompagnateur en montagne, seul diplôme d’état qui donne le droit d’encadrer et d’accompagner des randonnées pédestres de 1 à plusieurs jours dans un cadre professionnel.
Allier une passion sportive et la rencontre des gens est une chance qu’il faut entretenir à tout moment.

Quelles formations avez-vous suivi ?
Je suis titulaire d’un baccalauréat D, un passage éclair en fac, un BEATEP (brevet d’état d’animateur technicien de l’éducation populaire) en tourisme rural et un DE (diplôme d’état) d’accompagnateur en montagne.
De façon régulière, notre profession nous soumet à des recyclages (secourisme, droit, sécurité…) et des formations concernant la nature, le patrimoine, etc.
C’est une grande richesse et un privilège que de pouvoir offrir un tel dépaysement à nos clients, leur faire découvrir les choses simples et leur faire goûter nos productions locales.

Quels sont vos projets ?

La Rando :
J’assure aujourd’hui des sorties découverte des champignons à l’automne avec Cœur de Lozère, des sorties raquettes, des prestations avec des hôteliers lozériens pour guider des groupes, de longues randonnées et traversées de nos régions et sur le chemin de Compostelle.

Paysages & cinéma :
Des opportunités m’ont permis de faire vivre la Lozère au cinéma, de faire découvrir ses paysages sur la toile.
C’est un prolongement de mon métier d’accompagnateur ; j’accompagne un projet de film et son équipe en devenant conseiller technique paysage, je permets de faire connaître notre département.
Ceci a un impact tant relationnel qu’économique sur le plan  local. Le dernier film « Antoinette dans les Cévennes » a connu un joli succès populaire.

Pour quelle raison êtes-vous arrivé en Lozère ?
Les Cévennes, le mont Aigoual, l’Aubrac tous ces coins de France qui m’ont tapé à l’œil, je la parcourais à pied et à skis lors de mes vacances bien avant mon installation. J’y ai rencontré des habitants grâce à des reportages photos que je réalisais. Le grand saut s’est réalisé quand j’ai rencontré celle qui devint mon épouse. Changement de vie, changement de métier.

Un de vos lieux préférés…
J’ai une attirance de plus en plus grande pour les Grands Causses, et les crêtes du mont Lozère. On y trouve des immensités ouvertes avec sur les épaules, un ciel qui s’ouvre à 180 degrés et qui soutient notre regard.
Loin des pâturages fermés, j’y perçoit encore des secrets et de l’inattendu. Et il y en a encore beaucoup !

Pour moi la Lozère

©b.courant 11©b.courant 11©b.courant 11

Pour moi la Lozère c’est un département aux mille facettes, riche de sa diversité paysagère induit par sa concentration de tous les types de roches existants sur la Terre.
C’est une palette de couleurs, de paysages changeant à chaque saison et parfois à chaque instant.
Le regard porte loin, les fenêtres s’ouvrent sur la voie lactée.
La nature nous fait des cadeaux souvent si riches qu’on ne les voit à peine.
Mais ces paysages et cette richesse naturelle patrimoniale restent fragiles et sont de plus en plus abimés dans la course à la production.

Benoît Courant

Pour en savoir +
sur Benoit et son activité d’accompagnement

Activités "Nature"